[TEST] Mordu d’Okami Den

Comme on ne peut pas introduire Okami-Den sans Okami, je vous propose une intro uno pokito générale et longue !

Notre histoire se déroule dans un pays appelé le Nippon. Ce pays ressemble beaucoup au Japon que nous connaissons de par ses traditions ( les fleurs de cerisiers, les katanas,le saké…) mais aussi de par sa religion.Car au Nippon, les dieux de la mythologie japonaise sont présents « physiquement » !

L’histoire d’Okami commence par la narration d’une légende : Cent ans auparavant, le démon Orochi, un serpent à huit têtes, menaçait le Nippon en répandant sa malédiction sur les habitants et la nature . Amaterasu, déésse du soleil, décida de venir sauver le Nippon en se réincarnant dans une statue, la statue de Shiranui le loup blanc. Armé de son pinceau céleste et avec l’aide d’un jeune est valeureux guerrier, Amaterasu terrassa le terrible démon au prix de sa vie.

C’est au retour du démon, cent ans plus tard, que la déesse Amaterasu se réincarne en une louve blanche pour venir sauvé le Nippon. C’est ainsi que le joueur fait pour la première fois connaissance avec Ama et son pinceau céleste.

Le pinceau céleste est l’arme première d’Amaterasu sans parler des armes physiques tel que son bouclier. Ce pinceau est l’outil de la déesse pour façonner le monde en arrêtant le temps. En appuyant sur une simple touche le joueur voit se déroulé un parchemin qu’il laisse entrevoir l’action par transparance. C’est sur ce parchemin qu’il dessine pour faire lever le soleil, souffler le vent, ou trancher ce qu’il veut ! ( cf ici )

Cette attachante louve blanche part donc en quête pour sauver la nature et défaire une nouvelle fois la bête! Chemin faisant elle  retrouve ses pouvoirs (matérialisé par des constellations dans le ciel) à mesure qu’elle traverse le Nippon et les multiples donjons regorgeant d’énigmes !

Mon but n’étant pas de spoilé Okami je m’arrêterais donc ici pour le résumé même si ce jeu regorge d’anecdote, de rebondissement et fait preuve d’un certain sens du rythme.

C’est ainsi que nous sommes désormais 9 mois après les événements d’Okami. Alors que le Nippon profitait seulement de son calme retrouver (surprenant non?!) un nouveau malheur s’abat. Hélas cette fois la louve n’est pas revenu sauvé le Nippon (snif)
Mais son petit louveteau s’en charge ! Le charmant animal se verra affublé d’un partenaire pour l’épauler dans ces aventures à la manière du jeune et valeureux guerrier ayant accompagné Shiranui au combat il y’a cent ans et neuf mois.

Scénario: On pourrait s’attendre à une histoire bonne enfant mais elle possède une réelle profondeur et un ancrage avec le précédent opus. Pour quelqu’un d’aussi critique que moi j’avoue avoir été comblé ! Même si le suspens n’est pas la qualité majeur d’Okami Den le scénario révélera son originalité au moment voulu 🙂

Jouabilité: J’étais un peu sceptique au premier abord de troquer ma douce manette de PS2 du premier pour une toute petite Nintendo DS. Un choix qui s’est finalement révélé judicieux, on se laisse facilement prendre au jeu qui donne au petit stylet des airs de celestial brush (pinceau céleste pour les anglophobe) plutôt qu’aux gros joysticks dualshock. J’ai particulièrement apprécié l’apparition d’une vrai interaction avec les partenaires et le fait qu’il ait chacun des capacités propres. On retrouvera des notamment les mécanismes pour diriger son partenaire à la maniére d’un Zelda phantom ourglass.

Graphismes: Les textures, les couleurs et les cinématique sont vraiment époustouflante pour la petite Nintendo. Ce choix de graphique très pastels et flashy reste dans l’esprit du jeu. Les paysages sont très vaste à explorer et pleins de petits détails. On regrettera qu’ils soient découpés et nécessitent un petit chargement entre chaque (l’inconvénient de la DS)

Durée de vie: Il m’aura fallu quarante heures de jeux pour finir l’aventure et trouver une grosse partie des bonus. On retrouve 5 grosses quêtes annexes où l’ont doit aider des gens ( comme réconcilier un père et son fils ) ainsi que pleins de petits objets à trouver. La capacité de rejouabilité est présente surtout du fait qu’en finissant le jeux ont se voir offrir quelques items pour refaire le jeu. Cependant chercher les bonus me parait moins intéressant que dans son ainé…

Bande son: Les musiques sont toutes dédiées à l’immersion avec des sonorités qui rappellent le pays du soleil levant avec de la flûte de pan et autres instruments traditionnels. Les musiques sont un des piliers du jeu et s’accorde parfaitement avec les tons pastels des paysages. C’est dans ce genre de jeu qu’on comprend l’importance de laisser le son !

L’anecdote: Beaucoup on trouvé ce moment du jeux pathétique mais personnellement j’ai versé ma larme de crocodile (comme devant chaque bon jeu) quand le capitaine du Bateau se sacrifie pour que Chibiterasu et son coéquipier aillent sauver l’humanité. C’est mignon à l’image du reste du jeu. Vous l’aurez compris ici pas de sang, de zombies, de sexe, de drogue et de rock n roll !

Le petit spoil truc qui explique tout: Ce volet est complétement intégré avec le premier volet intitulé sobrement Okami. Que ceux qui ne l’ont pas fait se rassure le jeux est parfaitement compréhensible sans le premier. Cependant on appréciera davantage l’ingéniosité des scénaristes en ayant joué les événements avec Amaterasu !

Conclusion 16/20 Okami Den est une friandise portable à déguster partout. Il suffit d’allumer la console, mettre le son, sortir votre pinceau et vous voilà prêt plonger au cœur de la destinée de Chibiterasu. L’humour est bonne enfant, un peu potache mais toujours bienvenue ! Savant mélange entre plateforme, énigme et combat j’aime à dire qu’il est un Zelda like comme on aimerait en voir davantage. Adoptez le, vous ne le regretterez pas ! Je mettrais cependant une réserve pour les anglophobes qui peuvent se heurter à la barrière de la langue certes, alors je ne saurais trop leur conseiller Okami sur PS2 !
16/20
bien mérité.

A noter qu’on retrouve aussi Amaterasu dans Marvel VS Capcom 3.

Publicités

À propos de mrbouclesdor

Le dernier hériter de "Boucles d'Or" la célèbre, découvrez mon univers high tech et décalé !

Publié le 20/06/2011, dans Test, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :